Prématurité # 11 – Et Le Papa dans tout ça ?

La plupart du temps, je rédige ce blog à la première personne. Je papote. Je radote. Souvent des pensées très personnelles, quelquefois un peu moins. Mais cette famille, elle n’existerait pas sans LE PAPA. Le Papa, il travaille beaucoup, il court partout, mais il passe le plus de temps possible avec nos petits monstres. Entre les couches (ça c’est fini !!), les bains, les purées, les tours en vélo, les câlins, les sorties, les histoires, les petits tours au galop sur son dos …. on ne peut pas dire qu’il s’économise.  Continuer à lire … « Prématurité # 11 – Et Le Papa dans tout ça ? »

Prématurité # 9 – Néonat : dernière ligne droite avant la sortie

Ça y est, l’heure est venue pour le dernier transfert. Nous voilà dans la chambre 18, presque en face du bureau des infirmières. Les Minis respirent désormais nuit et jour sans oxygène. Ils dorment dans des lits de bébés. Ce ne sont pas des lits à barreaux comme à la maison, mais de grands lits transparents. Plus besoin de chauffage. Un body, un pyjama et une petite couverture. Plus de perfusion non plus. Le dernier petit tuyau qui nous rattache à l’hôpital, c’est la sonde gastrique. Continuer à lire … « Prématurité # 9 – Néonat : dernière ligne droite avant la sortie »

Prématurité #8 – Le personnel en néonat

Docteur Sophie

C’est la pédiatre pédiatre qui est de garde le jour où les Minis pointent le bout de leurs petits nez. Ce n’est pas à elle que nous avons le plus souvent à faire lors de l’hospitalisation. Elle a beaucoup de bébés en charge, dans les 3 secteurs de la néant et en consultations, ce qui peut donner l’impression qu’elle est moins présente. Mais à chacune de mes angoisses, elle prend le temps de venir à ma rencontre afin de répondre au mieux à toutes mes interrogations. Même les plus bêtes. Continuer à lire … « Prématurité #8 – Le personnel en néonat »

Prématurité # 7 – Retour à la maison sans bébés

Quand on devient maman, la suite logique, après l’accouchement et le séjour à la maternité, c’est le retour à la maison avec son bébé. Mais lorsque le bébé arrive trop tôt, il doit rester à l’hôpital plusieurs semaines avant de pouvoir affronter le monde extérieur. Alors la maman doit quitter l’hôpital les bras vides. Les bras vides c’est une façon de parler bien sûr. J’avais accumulé par mal de choses au fil de mes 6 semaines passées dans la chambre 24. Continuer à lire … « Prématurité # 7 – Retour à la maison sans bébés »

Prématurité #6 – La néonat – Après la réa, les soins intensifs

IMG_0030

Après quelques jours en réanimation néonatale, les Minis ont été transférés dans le service des soins intensifs. Et la deuxième bonne nouvelle, c’est qu’ils partagent désormais la même chambre. 29 A et 29 B. Elle est beaucoup plus lumineuse, alors il faut couvrir les incubateurs pour tamiser la lumière, mais c’est plus agréable. Et je peux installer le fauteuil entre les deux couveuses. C’est aussi beaucoup plus calme, car c’est la dernière chambre, tout au bout du couloir. Nous allons y rester plusieurs semaines, qui seront ponctuées de nombreux petits progrès.

Continuer à lire … « Prématurité #6 – La néonat – Après la réa, les soins intensifs »

Prématurité #5 – La réanimation néonatale. Le choc de la rencontre.

À mon arrivée dans le service, je suis perdue. J’ai beau avoir bénéficié d’une visite guidée pendant mon hospitalisation, je me retrouve dans un monde totalement inconnu. D’abord il y a le sas, dans lequel on peut poser des affaires, et surtout se laver les mains selon un protocole très strict. Puis l’arrivée dans le service. Mes Minis sont dans deux chambres voisines. L’ambiance est très particulière. Un minimum de bruits et de lumières pour ne pas déranger les bébés. La vie est rythmée par les bips des machines. Des bruits auxquels nous nous habituerons, mais qui pour l’instant nous sont étrangers. Plus inquiétants que rassurants. Continuer à lire … « Prématurité #5 – La réanimation néonatale. Le choc de la rencontre. »

Prématurité #4 – 9 mars 2013 – le sprint après la course de fond

Un beau jour, ou plutôt une belle nuit, après cinq semaines passées dans le service des grossesses pathologiques, le travail s’est sournoisement remis en route. Je dis sournoisement parce que d’après le Nième monito, tout allait bien. Et aussi parce qu’à force de me réveiller chaque matin avec les bébés encore dans mon ventre, je commençais à me dire que je tiendrai peut-être jusqu’au bout. Et pourquoi pas 34 semaines ? Ou 37 même ! Pourquoi pas ?!  Alors on m’a donné deux spasfons pour que je dorme tranquille. Mais une heure plus tard,  Continuer à lire … « Prématurité #4 – 9 mars 2013 – le sprint après la course de fond »

Prématurité #3 – Dans le couloir, suite…

 

P1020081

Cette période passée à attendre la naissance s’est déroulée hors du temps. C’était long. Hormis le défilé du personnel médical, j’étais seule dans cette chambre 24. Le Papa passait ses journées à courir encore plus qu’avant… Continuer à lire … « Prématurité #3 – Dans le couloir, suite… »

La prématurité #2 – Dans le couloir de la… néonatologie

loxen3 février. C’est le début du marathon. Il va falloir que ça dure le plus longtemps possible. Analyses quotidiennes, monitorings plusieurs fois par jour, échographies. Mes deux trésors sont surveillés comme le lait sur le feu. Chaque jour est une victoire, mais c’est aussi un jour de plus sans mes deux bonshommes et sans Le Papa. Continuer à lire … « La prématurité #2 – Dans le couloir de la… néonatologie »

La prématurité #1 – Quand la MAP (Menace d’accouchement Prématuré) s’invite chez toi.

rampe

C’était il y a trois ans. Nous étions le 2 février. Le Petit venait de fêter son premier anniversaire et Le Grand allait avoir 3 printemps au printemps. J’étais en congé de maternité, et j’allais avoir du temps pour me reposer et me préparer à l’arrivée de nos petits locataires. Le terme était prévu dans plus de trois mois. Les jumeaux seraient sans doute un peu en avance, mais j’avais du temps devant moi pour préparer leur arrivée. Tout allait bien. Un samedi ensoleillé. Mais c’était sans compter sur l’impatience de Mademoiselle Mini. Nous étions à table pour le déjeuner. C’est là que tout a commencé. Continuer à lire … « La prématurité #1 – Quand la MAP (Menace d’accouchement Prématuré) s’invite chez toi. »