Prématurité # 9 – Néonat : dernière ligne droite avant la sortie

Ça y est, l’heure est venue pour le dernier transfert. Nous voilà dans la chambre 18, presque en face du bureau des infirmières. Les Minis respirent désormais nuit et jour sans oxygène. Ils dorment dans des lits de bébés. Ce ne sont pas des lits à barreaux comme à la maison, mais de grands lits transparents. Plus besoin de chauffage. Un body, un pyjama et une petite couverture. Plus de perfusion non plus. Le dernier petit tuyau qui nous rattache à l’hôpital, c’est la sonde gastrique.

La dernière étape avant la sortie : apprendre à boire du lait ! Pour la plupart des nouveaux-nés à terme, c’est instinctif. Au sein ou au biberon , peu importe. Mais un bébé sait téter. Pour les Minis, c’est un nouvel apprentissage qui commence. Et comme pour tout le reste, il y a des étapes obligatoires. Dans un premier temps, on apprend à déglutir en buvant avec une pipette. Puis on passe aux plus grosses gorgées avec une tasse. Et enfin, on apprend à téter. C’est le plus difficile. Ça nécessite beaucoup d’énergie. Vraiment beaucoup ! Et il faut se peser avant et après pour savoir si on a bien bu. Au début, il faut compléter avec le  pour avoir des rations suffisantes.

Un jour, c’est le grand jour. Celui où l’on ne remettra pas la sonde une nouvelle fois arrachée. De toute façon, le lait épaissi avait trop de mal à passer. Et puis on a assez joué comme ça. Avec le planning qui tourne d’un jour sur l’autre, les infirmières se sont toutes occupées à un moment ou à un autre des Minis. Elles peuvent désormais poser une sonde gastrique les yeux fermés et les doigts dans le nez (ou presque) !

Cette dernière étape avant la sortie, c’est aussi l’occasion de donner de vrais bains. Plus d’oxygène, plus de perfusion, plus de sonde. On peut désormais aller se baigner sans aucun fil. Le problème maintenant, c’est le robinet de la chambre qui ne fonctionne plus !

Et un beau matin, les jumeaux scores qui avaient été placés chez nous sans notre consentement ne la ramènent plus. Muets, la face sombre. Ils iront poursuivre leur route dans d’autres familles d’accueil. Et bien voilà que leurs petits bruits nous manquent déjà. Ils ne nous ont pas encore quittés mais le vide se fait déjà sentir. Nous sommes délivrés de ces 3 fils colorés à la patte aux torses de nos Minis. Nous sommes tendus, aux aguets. Et maintenant, que va-t-il se passer ?

secteur2

 

Auteur : despatesauchocolat

Maman de 5 monstres. Le Grand a pointé son nez au printemps 2010. Le Petit nous a rejoints au tout début de l'année 1012. Les Minis ont agrandi la famille à la fin de l'hiver 2013. Le Petit Dernier est arrivé au printemps 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s