Hier c’était la rentrée…

automne1

Et aujourd’hui, les vacances d’automnes sont déjà là ! Une fois de plus je n’ai rien vu passer. Alors ça y est, cette année scolaire est bien lancée. Cette fois ci les quatre monstres vont à l’école. Dans le même école. Il faut que je profite de ce confort qui ne va durer q’un an. Mais je ne préfère pas penser tout de suite à la première entrée au CP qui arrive à grands pas.

La première semaine a été très chaotique ! La maîtresse des Minis ne tolère pas les accidents de pipi le mardi 1er septembre ! Il faut la comprendre, son ATSEM a une exubérance du système pileux dans la main.  Les monstres doivent se chausser et se rhabiller entièrement seuls. Elle ne peut pas gérer ça ! Quant au petit, il était l’an dernier en petite section et la directrice l’a inscrit cette année en… petite section. Malgré les recommandations de Céline, son ancienne maîtresse. « Mais vous comprenez, vous étiez en ZEP, le niveau n’est pas le même qu’ici ! » Je dois certainement manquer un peu d’ouverture d’esprit. Après tout c’est sans doute vrai. Les enfants de ZEP sont moins intelligents que les autres, leurs parents ne leur lisent jamais de livres, les mettent toute la journée devant la télé pour s’en débarrasser, et les enseignants ont passé un concours en promo, et leur pédagogie bas de gamme n’a rien à voir avec la pédagogie de qualité. Ce n’est même pas la peine d’aller voir quelles sont les conditions de travail là bas. Les écoles trop petites, le matériel qui manque, la peinture qui s’écaille et parfois même le plomb qui refait surface ! Mais des maîtresses qui ont toujours le sourire, des ATSEM formidables qui ont une réelle empathie pour leur travail et pour les enfants. Des idées toujours plus originales pour faire progresser les enfants. Alors merci Valérie, merci Fabienne, merci Mélina, merci Céline, merci Luce, merci Myriam et Laetitia, merci Ahlem, merci Julien, merci Yasmina, merci Clémence, merci Xavier-le-directeur, merci à tous. La grande majorité des enseignants font un travail formidable, quelle que soit la localisation de l’école.

Pour en revenir à mon sujet, nos premières vacances normandes sont arrivées sans crier gare. Les cahiers et classeurs sont rentrés de l’école. Les monstres vont pouvoir me raconter encore leurs journées lorsqu’on les lira. On va chanter les couleurs en anglais, compter, épeler et essayer de répondre à une quantité démesurée de questions parfois rigolotes, parfois difficiles, farfelues, philosophiques ou absurdes. C’est le début de 2 semaines entières avec les monstres. Deux semaines de fous rire sans doute, de bagarres, surement, de jeux, de siestes, de ballades et je l’espère de bricolages et d’activités en famille. Nous avons collectionné depuis la rentrée les rouleaux de papier toilette et les capsules de café, quelques pots de yaourts, il y a des feuilles mortes dans le jardin et des coquillages rapportés de la plage. Le petit veut fabriquer des araignées. Le grand des soucoupes volantes. Les autres seront contents de bricoler quoi qu’il arrive. Tous seront contents de cuisiner. On va commencer par la pâte à tartiner. Pour améliorer les yaourts, les tartines, pour tremper le doigt… pour le plaisir ! Il y aura la piscine pour le grand, le cerf-volant, et peut être  des crêpes aussi. Mais qui a dit que c’était des vacances ???

automne

Auteur : despatesauchocolat

Maman de 5 monstres. Le Grand a pointé son nez au printemps 2010. Le Petit nous a rejoints au tout début de l'année 1012. Les Minis ont agrandi la famille à la fin de l'hiver 2013. Le Petit Dernier est arrivé au printemps 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s